Permis de conduire
Publié le 11 Août 2014 à 08h00 - 1482 v.

Les nouvelles réformes du permis

Le Ministère de l’Intérieur envisage de réduire le coût de la conduite en visant principalement les mois qui se trouvent entre deux passages de permis. On constate en effet que 40 % des jeunes se heurtent à un échec à leur premier examen et doivent ainsi payer pour de nouvelles leçons. Et comme le temps d’attente est long, il est prévu la réduction de 3 minutes du temps de l’examen pratique. Ainsi, un examinateur pourra faire passer une personne en plus par jour. Et cela fera gagner 117 000 places par an. Aussi, un rabais de 200 à 600 euros est envisagé pour les personnes qui doivent repasser le permis de conduire. Et puis dans l’optique de gagner 290 000 places par an, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve pense qu’il est mieux pour certains inspecteurs, qui ne font pas présentement de permis voiture, d’être amenés à ne se concentrer que sur le permis B.

 

L’examen du Code ne sera plus confié aux inspecteurs

À partir du 1er juillet, 50 retraités de la gendarmerie et de la police suivront une formation d’examinateur afin de libérer les inspecteurs du passage du code. Ceux-ci pourront ainsi mieux se concentrer au passage de l’examen pratique du permis B. Le ministre informe aussi qu’au cours de 2015, c’est un prestataire externe qui s’occupera du passage du Code. Il souhaite aussi une modernisation de l’examen du Code et que soit favorisée l’auto-apprentissage afin de se familiariser avec les habitudes des jeunes.

Revue de l’âge pour la conduite accompagnée

Les réformes concernent aussi l’âge admis pour la conduite accompagnée. Habituellement, c’est à partir de 16 ans qu’on peut entreprendre des démarches dans ce sens. Bientôt, il sera autorisé aux personnes âgées de 15 ans de se rendre dans une auto-ecole pour une conduite accompagnée. Aussi, l’examen pratique du permis de conduire pourra se faire à partir de 17 ans et demi.